L’Ail de l’Île, Jean-François Émond